L’euro au-dessus de 1,16 dollar pour la première fois en deux ans

0

Suite au discours de Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, l’euro était au beau fixe, dépassant le dollar et atteignant son niveau le plus élevé depuis près de deux ans.

L’euro grimpait face au dollar jeudi alors que la Banque centrale européenne (BCE) a maintenu sa politique monétaire inchangée mais a laissé entendre qu’elle discuterait à l’automne de l’avenir de ses rachats d’actifs. Vers 21h GMT (soit 23h à Paris), l’euro valait 1,1631 dollar contre 1,1516 dollar mercredi à la même heure. Il est monté vers 14h45 GMT à 1,1658 dollar, son niveau le plus élevé depuis fin août 2015. La monnaie européenne montait également face à la devise nippone, à 130,13 yens pour 1 euro contre 128,85 yens la veille. Le billet vert, quant à lui, se stabilisait face à la devise japonaise, à 111,88 yens pour un dollar contre 111,89 yens mercredi soir.

Pas de grande surprise de la part de Mario Draghi

La BCE n’a pas fait bouger sa politique monétaire et son président Mario Draghi a appelé à attendre patiemment une véritable accélération de l’inflation avant d’envisager un changement de cap.

« La conférence de presse a été conforme à ce qu’on attendait, Mario Draghi prenant acte d’une amélioration des conditions économiques, mais faisant de son mieux pour ne pas alimenter la hausse de l’euro en répétant que tout relèvement de taux n’interviendrait pas avant un certain temps et que le programme de rachat d’actifs pourrait être étendu si nécessaire », a remarqué Greg Anderson de BMO. « Mais le marché a complètement ignoré ses remarques. »

Pour Neil Wilson, analyste chez ETX Capital, « si Mario Draghi n’a rien proposé de bien nouveau, il a tout de même laissé échapper que le conseil des gouverneurs pourrait discuter à l’automne » d’une diminution de son programme de rachats d’actifs.

« M. Draghi était moins décidé à préciser s’il considérait septembre comme l’automne », la prochaine réunion de la BCE ayant lieu le 7 septembre, a-t-il remarqué. Ce n’était pas grand-chose, mais cela a suffi, car « le marché est très réactif à tout ce que dit M. Draghi en ce moment », a-t-il poursuivi.

Si M. Draghi est resté vague sur la date du début des discussions sur le retrait de certaines mesures de soutien à l’économie de la zone euro, de nombreux opérateurs restaient tout de même persuadés que l’institution annoncerait dès septembre ses projets de resserrement monétaire.

Trump déconcerte les marchés

Autre élément à prendre en considération près la conférence de presse de Mario Draghi, le dollar a renforcé ses pertes « avec la publication d’informations sur le fait que l’enquête menée par (le procureur spécial) Robert Mueller concernait aussi les activités de Donald Trump en tant qu’homme d’affaires », a noté Greg Anderson.

Alors que le président américain a mis en garde mercredi dans une interview au New York Times Robert Mueller, qui enquête sur une éventuelle collusion entre des proches de Donald Trump et Moscou, contre tout examen des finances de sa famille non liées à la Russie, l’agence Bloomberg a rapporté que l’enquête du procureur spécial incluait des transactions menées par le président américain avant sa campagne.

« C’est un élément déconcertant pour les marchés et cela a pesé sur le dollar », a estimé Greg Anderson.

Niveau le plus faible pour la livre depuis novembre 2016

Par ailleurs, le yen était sous pression après que la Banque du Japon a encore abaissé ses prévisions d’inflation, éloignant de fait, la perspective d’un resserrement monétaire. Vers 21h GMT, la livre britannique baissait face à l’euro, à 89,65 pence pour un euro, atteignant même vers 14h45 GMT, 89,77 pence, son niveau le plus faible depuis début novembre 2016. La livre baissait aussi face au dollar, à 1,2975 dollar pour une livre.

La monnaie suisse baissait face à l’euro, à 1,1065 franc pour un euro, mais montait face au dollar, à 0,9513 franc pour un dollar, atteignant même vers 14h45 GMT 0,9494 franc, un sommet depuis début mai 2016. La devise chinoise a fini en baisse face au billet vert, à 6,7597 yuans pour un dollar à 15h30 GMT contre 6,7519 yuans mercredi à la même heure.

 

mm

Mathieu, 24 ans, est en 3ème année de Licence Economie à la Sorbonne. Il se passionne pour l’économie nationale et mondiale et la politique macro-économique.